Éclairage : vers une transition LED
  • Imprimer

Éclairage : vers une transition LED

Éclairage : vers une transition LED

Selon Bruno Léchevin, président du conseil d’administration de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie : "La transition énergétique ne peut être réussie sans transition éclairagiste." En effet, d’après un rapport de l’Ademe près de 4 millions de tonnes de CO2 sont produites en excédent à cause d’équipements d’éclairages qui ne respectent pas les normes dans les bâtiments tertiaires. Sans compter que 5,1 milliards d’euros sont payés en vain, par les exploitants de ces bâtiments. Aussi, pour l’Ademe une transition vers un éclairage à LED devrait être privilégiée.

Des avantages multiples

L’éclairage représentant 12 % des dépenses électriques d’un bâtiment (en dehors du chauffage et de l’eau chaude), les luminaires à LED offrent une alternative intéressante aux spécialistes du bâtiment qui souhaitent améliorer la performance énergétique de certains logements.

  • Une durée de vie largement supérieure à tous les autres types de luminaires. Ce qui évite de remplacer les lampes LED de manière fréquente et permet de rentabiliser son investissement.

  • Une efficacité énergétique qui devrait être mise en avant par les professionnels, lors des DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Les lampes à LED éclairent à leur niveau maximal de luminosité dès l'allumage et non de manière progressive, le tout de manière économique.

  • De plus, elles offrent de nombreuses possibilités pour les décorateurs d’intérieurs, ou architectes. Car elles sont très compactes, comme on peut le voir sur spot-lumiere-led.com. Sans compter qu’elles peuvent fonctionner même si la tension est faible, ou sous de basses températures. Un atout pour la sécurité électrique dans un logement.

  • L’innovation technologique permet d’améliorer la qualité des luminaires LED, tout en réduisant les coûts.

Domotique : LED et éclairage connecté

Afin de fournir un éclairage encore plus performant et améliorer la qualité du confort d’un bâtiment, les éclairages LED s’intègrent dans la domotique. En effet, grâce aux avancées technologiques des capteurs peuvent êtres intégrés aux luminaires LED, qui sont aussi pilotables à distance via une connexion internet ou bluetooth. De plus, l’intensité de l’éclairage peut être ajustée, ce qui peut améliorer leur caractère économique.

Cependant, pour répondre à la protection des usagers, aux besoins d’économies d’énergie et à la protection de l’environnement, leur utilisation doit se faire dans un cadre technique, juridique, et économique bien défini. Comme cela a été précisé par les professionnels présents lors du Salon de l’Éclairage Public à Grenoble, organisé par le Sédi (Syndicat des Énergies de l’Isère).

Maitriser l’éclairage naturel une nécessité pour les professionnels du bâtiment

Même si la transition vers des luminaires à LED, signifie globalement une avancée vers un éclairage plus économique et ayant un impact moindre sur l’environnement ; les professionnels du bâtiment ne doivent pas oublier l’importance de l’éclairage naturel. En effet, l’éclairage naturel reste la source d’éclairage la moins chère et la plus puissante. Aussi, pour tous les acteurs de la construction et de la rénovation des bâtiments (architectes, bureau d’études,…), les bâtiments doivent êtres conçus de manière à utiliser de manière optimale ce type d’éclairage, sans se focaliser sur l’éclairage artificiel.

Pour dénicher les dernières idées et rencontrer les passionnés, rendez vous sur zodiosphere.fr